Photo Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Leader et manager

Du MLF à l'AFD

Pour prévenir une récupération politique, le Mouvement de libération des femmes a vu son sigle déposé. Avec d’autres militantes, Antoinette Fouque (informations additionnelles) enregistre le Mouvement de libération des femmes avec le statut d’une association, à la fin des années soixante-dix. Antoinette Fouque s'éloigne du Mouvement de libération des femmes lorsqu'elle s'envole pour les USA au début des années 80. Le MLF, à ce moment victime de de querelles intestines, perd de l’influence.

La jeunesse d’Antoinette Fouque

Antoinette Fouque est née dans la cité phocéenne. De sa jeunesse passée dans un quartier ouvrier, elle gardera jusqu'à sa mort un enracinement politique marqué à gauche. En 1964, elle donne naissance à son premier enfant. Elle est à ce moment confrontée aux difficultés que doit affronter une femme quand elle doit assumer ses rôles de mère et d’épouse tout en exerçant un métier. Le père d’Antoinette Fouque est un militant syndicaliste.

Théoricienne et écrivaine

Ce qu'elle appelle la féminologie, Antoinette Fouque l'explique dans trois ouvrages écrits entre 1989 et 2012.. "Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction. Il rend hommage à celles qui ont fait avancé le monde depuis 40 siècles. Naturellement, Antoinette Fouque a écrit dans plusieurs livres collectifs et participé à de nombreux débats.

L’éditrice Antoinette Fouque, sa maison d'édition et ses boutique

Au tout début de la décennie 1970, elle lance Les Editions des femmes, en même temps que les Librairies des femmes sur Marseille, Paris et Lyon. Les Editions des femmes permettent à Antoinette Fouque de mettre en avant la littérature féminine. Avec plus de 600 ouvrages dédiés à la réflexion des femmes, la société d’édition d’Antoinette Fouque aide de multiples auteures à se faire connaître. L'éditrice ouvre une première librairie à Saint-Germain-des-Prés, où elle propose les livres dont les auteurs sont des femmes.

Antoinette Fouque s’engage par exemple pour Aung San Suu Kyi face à la dictature en Birmanie. Cette militante a créé le Club Parité 2000, le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie. Pour Antoinette Fouque, la femme du soldat inconnu est plus inconnue que lui. Elle le clame lors d'une manifestation parisienne du MLF.